• Noemie VEGA

On est ce que l’on mange

Si je vous dis, Socrate, Illiade, tragédie, démocratie, Platon, mythologie, vous me répondez ?…….Grèce Antique ! Bingo !

Entre 460-370 av JC, vivait un homme qui changea le cours de la médecine en occident, Hippocrate de Cos.

Contrairement aux médecins de son époque, Hippocrate refusait de s’appuyer sur des éléments surnaturels pour expliquer les maladies.

Dehors la sorcellerie et les superstitions !

Selon lui, la maladie ne résulte pas de la colère des dieux et n’est donc pas un châtiment divin.

C’était un homme érudit, qui avait un sens poussé de l’observation.

Il a cherché à comprendre les maladies en se fondant sur la théorie des quatre éléments.

Selon cette théorie, toute chose dans l’univers est composée de quatre éléments primordiaux :

  1. L’air : chaud et humide

  2. L’eau : froide et humide

  3. le feu : chaud et sec

  4. la terre : froide et sèche

Le corps humain, composé de ces quatre éléments qu’il appelle « humeurs », fonctionne de la même manière.

Pour lui, toutes les maladies sont causées par un déséquilibre entre ces humeurs. Par exemple, une fièvre serait ainsi un excès de feu et se calmerait par le froid. Le but du médecin est précisément d’arriver à recréer un équilibre entre elles.

Hippocrate ne se contentait pas de faire taire les symptômes de la maladie, il allait en chercher la cause. Puis une fois remonté à cette cause, il cherchait, la cause de la cause. Puis la cause de la cause de la cause !

Ses principales armes pour soigner ?

* Les tisanes de plantes, pour soulager les symptômes et déclencher les réactions des organes ciblés afin d’aider l’organisme à se rééquilibre.

* L’exercice physique, pour mettre en mouvement les « humeurs » et accélérer leur flux.

* L’alimentation, qui constitue pour lui, la base de la bonne santé.

Pourquoi mange t’on ?

Avant d’être un kif qui émoustille nos papilles ou une habitude calée sur le tic tac de notre montre, manger sert tout d’abord à compenser les dépenses énergétiques que notre organisme a dû effectuer pour fonctionner et donc pour vivre.

Quand nos cellules sont en manque de matériaux de construction, elles envoient un signal au chef d’orchestre, l’hypothalamus pour lui dire «hé mec, il nous faut du matos pour continuer de bosser ! ».

C’est à ce moment là que la faim et la soif se déclenchent et qu’on fonce dans notre réfrigérateur.

Une fois notre assiette remplie, la salive plein les babines, on attaque notre repas.

Et là, il va avoir du pain sur la planche notre organisme !

Il va devoir transformer tout ces aliments, en nutriments, et pour ce faire, il dispose de plusieurs « outils », comme les enzymes.

Imagine que les enzymes sont une sorte de ciseaux microscopiques qui servent à découper les nutriments.

Par exemple, les amidons, que l’on trouve dans les pommes de terre, les pâtes, le pain, le riz, sont constitués d’une longue chaine de glucides. Une chaine bien trop longue pour rentrer sous cette forme dans la cellule.

Ce serait comme essayer de faire rentrer un train dans ton garage.

Afin de le faire rentrer chez toi, il faudrait démonter pièce par pièce le tchou-tchou.

Et bien, avec les aliments c’est pareil.

Grâce au travail de nos sucs digestifs, et le “démontage” de l’aliment, nous aurons le matériel nécessaire à la construction et à la réparation de nos cellules, ou encore à la fabrication de l’énergie.

Une fois que les cellules ont tout ce dont elles ont besoin pour bosser, on ressent une sensation de satiété.

Notre corps est parfait et tout est, à l’origine, équilibré.

Le problème est que cet équilibre est fragile, et qu’il suffit de peu de choses pour bousculer cette harmonie parfaite.

Stress, recherche constante de plaisir, mal-bouffe, manque d’activité physique, excès en tout genre sont les principales causes de nos déséquilibres et de nos maux.

« On est ce que l’on mange »

Nous devons toujours garder à l’esprit que l’aliment que l’on a dans notre assiette, va devenir « nous ».

Donc si on mange de la « merde » tous les jours bah …….

L’aliment ==> devient nutriment ==> le nutriment ==> devient ou nourrit les cellules     ==> les cellules = toi.

T’as compris ?

C’est donc pour cela que l’on doit apporter de bonnes choses à notre corps, fuir les fast food, éviter les plats préparés par nos « gentils » industriels, les sodas ou encore les paquets de chips et autres gâteaux que l’on trouve dans les rayons des supermarchés.

Donne à ton corps une alimentation vivante, riche en fruits et légumes, bios de préférences.

Mange le plus souvent des crudités pour profiter de toutes les vitamines et minéraux qu’elles contiennent.

Bois de l’eau tout au long de la journée.

Ne mange pas trop de protéines animales et surtout peu, voir pas de viande rouge.

N’oublies pas que nous sommes des anthropoïdes, comme les grands singes, avec un système digestif fait pour consommer 80% de végétaux et 20% de petites protéines animales (œufs, fromages,…).

Donc pour être en pleine forme, rempli d’énergie, avoir le poil brillant et l’œil vif mange bien.

Noémie Vega

  • Noir Icône Instagram
  • Black LinkedIn Icon