• Noemie VEGA

Le Konjac : un partenaire minceur

Vu que j’ai grandi dans les années 80/90 la première fois que j’ai entendu le nom de cette plante, j’ai forcément pensé à la série policière Kojak et à la boule à zéro de son héro. Bon là, je ne vais pas vous parler d’émission télé, ni d’enquête, ni de soin capillaire mais d’une plante en particulier ; le Konjac.

Kézaco ?

Le konjac, est une plante originaire du Sud-Est de l’Asie. Son bulbe est utilisé depuis des lustres à des fins culinaires mais aussi thérapeutiques car il aide à lutter contre les troubles digestifs  tels que là constipation. Chez nous, le konjac est surtout connu en phytothérapie pour son effet coupe-faim naturel.

Les bienfaits :


Le konjac doit ses bienfaits sur la santé à sa composition nutritionnelle. Il est reconnu peu calorique, ce qui en fait un allié minceur de choix, notamment dans le cadre d’une perte de poids. Sa richesse en fibres, lui confère notamment son effet coupe-faim, ses vertus digestives et son action détoxifiante.


Teneur en fibres du konjac

—> Les études menées sur le konjac ont permis de mettre en lumière sa teneur élevée en glucomannane, une fibre soluble bien particulière. Dans la famille des fibres alimentaires, cette substance présente l’un des poids moléculaires les plus importants et l’une des viscosités les plus élevées. Ce sont ces caractéristiques qui confèrent au glucomannane ses nombreux bienfaits au sein de l’organisme et lui permettent notamment d’augmenter l’effet de satiété.

Apaise la sensation de faim

—> La faim est un mécanisme extrêmement sophistiqué qui est orchestré par l’hypothalamus (une région du cerveau). Différents mécanismes sont déclenchés par de nombreux signaux en provenance de tout le système digestif. Dans toute cette complexité deux hormones jouent un rôle très importantdans le stockage et la combustion des graisses: la ghréline et la leptine.


On dit de la ghréline, quelle est l’hormone de la faim car elle est sécrétée quand l’estomac commence à se vider, déclenchant l’envie de manger. Des chercheurs thaïlandais ont découvert que la prise de konjac entraine la diminution des taux de ghréline (source).


La prise d’une gélule de konjac avant les repas s’est avérée réduire le taux de ghréline de 30 % pendant 2 heures. L’appétit des participants s’en est trouvé considérablement réduit. On a constaté une diminution du taux de ghréline sur le court terme comme sur le long terme.


Réduit la constipation

—> La constipation est un problème qui touche de nombreux adultes et surtout des femmes. Elle peut être causée par le manque d’hydratation, le manque d’exercice physique, des émotions envahissantes ou par une consommation insuffisante de fibres.

Le konjac peut être utile pour remédier à la constipation car la poudre de cette plante agit comme un prébiotique et favorise le fonctionnement normal des intestins.

Une étude en double aveugle (une étude dans le cadre de laquelle ni le participant ni le chercheur ne sait qui fait partie du groupe témoin) a conclu que le konjac peut être utile pour traiter la constipation. Selon cette étude, une dose de 3 à 4 g est efficace en cas de constipation (source).

Une autre étude de 2008 a constaté qu’une faible dose de konjac stimule les mouvements de l’intestin de 30 % chez les adultes atteints de constipation (source).

Diminue les taux de triglycérides

—> Notre corps a besoin de stocker de l’énergie pour fonctionner correctement. Après le repas, l’organisme transforme les calories excédentaires dont il n’a pas besoin en triglycérides et les stocke pour les utiliser plus tard. Le problème qui se pose aujourd’hui, c’est que notre mode de vie trop sédentaire fait qu’on stocke plus que ce qu’on dépense et l’excès de triglycérides dans le sang peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires. Le konjac peut être efficace pour diminuer le taux de triglycérides (source).


Envie de faire une cure de Konjac ?


Voici quelques précautions à prendre :


La poudre de konjac est généralement considérée sans danger pour les adultes en bonne santé mais une cure de konjac doit être de maximum quatre mois. Malgré l’innocuité du konjac, il existe toujours de légers risques et effets secondaires. La prudence reste donc de mise.


Voici quelques effets indésirables potentiels du konjac :

  • Diarrhée

  • Flatulences

  • Ballonnements

Si vous avez du diabète de type 2 et que vous prenez des médicaments hypoglycémiants, soyez particulièrement prudent avec le konjac, faute de quoi votre glycémie pourrait descendre trop bas. Consultez toujours un médecin pour déterminer si la posologie de vos médicaments contre le diabète doit être modifiée en cas de consommation de konjac.


La prise de konjac est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes. Elle est aussi déconseillée aux enfants, car les fibres sont susceptibles d’occasionner une obstruction de la gorge ou des intestins.


La prise d’un complément alimentaire doit être toujours fait dans le cadre d’un programme alimentaire et d’une hygiène de vie adaptés. Demandez conseils à un naturopathe ou un nutritionniste.


Trouver un produit de qualité :

Récemment, j’ai testé les gellules de Konjak Paris.

Ce que j’ai aimé :

· Leurs produits sont 100% naturels et bio

· Les gélules sont produites en France

· Le pilulier en plastique jetable à usage unique est remplacé par un pilulier à usage éternel et les sachets sont recyclables et réutilisables

Il existe d’autres labos éco-responsables qui proposent du konjak biologique de qualité comme :

Nat et Form

La Compagnie des Sens




45 vues

Posts récents

Voir tout

Socrate in Love

Créée par Lydia Harroch, Socrate in Love est une association, qui met en contact des personnes voulant changer de vie avec des experts Inspirants, capables de les accompagner dans leur quête au traver

  • Noir Icône Instagram
  • Black LinkedIn Icon